Une solution globale pour vos recherches iconographiques & filmiques, les droits et l'achat d'images.
En savoir plus
>
 

Exposition « Le chemin effacé »

Exposition « Le chemin effacé »

Les photographes Sandrine Laroche et Marie Bienaimé dévoilent leurs images qui se répondent ou se correspondent, leurs univers, qui, mêlés, prennent une dimension qui n'est pas sans rappeler un extrait des Fleurs du Mal de Charles Baudelaire, Les Correspondances.

Le chemin n'est ni le départ ni l'arrivée, il est l'entre-deux. Dans le temps ou l'espace il peut se suivre ou se quitter, on peut s'y arrêter, en voir la fin ou non. Il se parcourt, s'arpente, se choisit et se dévoile petit à petit, il se fait, se montre, se poursuit, se trouve ou se cherche. Il peut être modifié, parsemé d'obstacles, ou au contraire réserver de jolies surprises, nous étonner ou nous émerveiller.

Lorsqu'il s'efface, que faisons-nous ? Là est toute la question à laquelle Sandrine Laroche et Marie Bienaimé tentent de répondre, chacune avec ses images et son univers. Faut-il construire, indiquer et délimiter un nouveau chemin ? Faut-il se perdre en broussailles, au risque de s'écorcher quelque peu ? Faut-il se tourner vers autrui afin qu'il nous guide, ou bien préférons-nous rester seul ?

Et si, finalement, l'effacement du chemin était une chance, l'opportunité de s'arrêter un peu, et contempler non pas ce qui était, ni ce qui va être mais ce qui est, retrouver la faculté de goûter et de s'interroger ? Les petites choses du quotidien, la valse du vent dans un champ, un arbre majestueusement chauve, la lumière entrant par la fenêtre, l'innocence de l'enfance, la beauté de la ville. C'est ce que vous propose « Le chemin effacé », une déambulation mélancolique, un état d'esprit un tantinet introspectif, une flânerie contemplative et sensuelle. La technique cyanotypique utilisée ici ajoute encore un peu de nostalgie et d'atemporalité à cette série à quatre mains (et quatre yeux). Les images de Sandrine Laroche et Marie Bienaimé se répondent ou se correspondent, dans une douceur toute féminine, une émotion, un état d'esprit un tantinet introspectif qu'elles seront heureuses de vous faire découvrir.



Exposition « Le chemin effacé » de Sandrine Laroche et Marie Bienaimé
à la galerie Domus
31 avenue Pierre de Coubertin 69100 Villeurbanne

 
 
TOUS LES FOCUS
Recherche Focus :
 
Numéro après numéro, la revue 6Mois, le XXIe siècle en images, s'efforce de tisser des liens entre la photographie et la vie de chaque lecteur.
(...)
 
Le Japon possède un patrimoine naturel relativement sous-estimé des touristes mis en valeur à travers un fait singulier et méconnu, celui d'un classement des lieux emblématiques à voir et à protéger regroupés dans une liste officielle. La dernière en date était la grande liste impériale de paysages, réalisée en 1927 (...)
 
Lény Stora, auteure photographe membre de Docpix, présente une série photographique réalisée en mai dernier à Mayotte. (...)
 
Polka magazine est une revue consacrée au photojournalisme, à la photographie d’art et à l'actualité du monde de la photo. Alain Genestar, son fondateur, développe une politique éditoriale de production exclusive des reportages, repère les talents d'aujourd'hui dans la photographie documentaire et artistique et pointe les dernières innovations.
(...)
 
Dans le cadre de sa vocation à promouvoir la création, et la production photographique en particulier, le collectif Croisons nos regards a proposé le principe d’un festival photo dédié aux femmes.
(...)
 
En novembre 1977 paraissait le premier numéro du journal Égoïste sous l'impulsion de Nicole Wisniak. Depuis lors, Egoïste est devenu le dictionnaire subjectif d'une époque. Helmut Newton, Richard Avedon, Guy Bourdin, etc. les photographes et les écrivains les plus marquants de leur époque auront nourri les 17 numéros parus à (...)
 
Antoine Merlet MYOPZINE c'est 21 ouvrages auto-édités par l’agence MYOP.
(...)
 
Déjà vainqueur du Prix Photomed Liban 2015, le photographe Karim Sakr, membre du collectif Dopcix, expose au festival Street photography de Saint-Raphaël du 13 au 15 octobre.
(...)
 
Cet ouvrage présente le travail des neuf dernières années du jeune photographe, Michel Frapier, qui travaille la photographie en noir et blanc avec des cadrages très pointus, avant de se tourner vers la couleur. Michel Frapier adopte alors une démarche très différente, recherchant « l’accident », les belles surprises, tout en restant (...)
 
Reportage, documentaire, road trip, recherche graphique ou approche plus poétique, photographie mobile et autres... toutes ont droit de cité dans les pages de Fisheye Magazine n° 26 Septembre-Octobre 2017, un magazine qui décrypte le monde à travers la photographie en restant à l’écoute des pratiques d’une nouvelle génération qui aborde (...)
Suivant